Archives mensuelles : novembre 2014

Histoire politique de l’affaire Dreyfus par Bertrand Joly

9782213677200FSBertrand Joly, Histoire politique de l’affaire Dreyfus, Paris, Fayard, 2014, 784 p. 32 €

Ce livre est considérable. Agréable à lire, fondé sur une érudition impeccable, libre et distancié, drôle souvent, il est et demeurera longtemps un des trois ou quatre livres importants écrits sur l’Affaire. Le parti pris de Bertrand Joly est en soi original : appréhender non l’Affaire de « l’intérieur » mais de « l’extérieur », non par « le bas » mais par « le haut » ; non du côté de la famille Dreyfus ou de l’État-major mais du côté du gouvernement et de la représentation nationale, non du côté des journalistes et des publicistes mais de celui de la presse, non du côté des individualités mais de celui des groupes ou des institutions auxquelles ils appartenaient. L’affaire Dreyfus, l’affaire Esterhazy, l’affaire Zola, l’affaire Picquart, l’affaire Du Paty de Clam, « l’affaire de Dreyfus » sont à peine évoquées ici, autrement que parce qu’elles permettent de comprendre l’enchaînement des événements – constituant pour ainsi dire, dans cette perspective « retournée », le contexte –, et s’effacent pour laisser la place à l’Affaire, l’affaire politique, dont sont retracées, sur la base d’un travail archivistique étourdissant, les péripéties et fixés les causes, les enjeux et les conséquences en une analyse minutieuse et fine. En décalant ainsi le point de vue, le livre de Bertrand Joly nous offre à lire véritablement une autre histoire, qui est aussi celle des débuts de la Troisième République, une histoire de ses structures, des courants, des groupes et des hommes qui en étaient les acteurs et dont l’auteur suit pas à pas les positions, les hésitations, les évolutions. Mais avant tout, ce grand livre donne un tout autre éclairage à la célèbre Affaire qui remet en question tant d’évidences qui ne le furent en fait jamais et dont l’acceptation, l’exposition et la répétition ont faussé la perception de l’événement. Bertrand Joly nous extirpe de cette vision imposée d’un combat du bien et du mal, de la grande cause morale qui déchira la France pour nous montrer, en ramenant l’Affaire dans ses causes à ses justes proportions, ce qu’elle fut vraiment :

Continuer la lecture

Michel Drouin nous a quittés

clemenceau-heraut-de-laffaire-dreyfusNotre ami Michel Drouin nous a quittés cette nuit après un long et admirable combat contre la maladie. Attaché de recherches au CNRS (Institut des textes et manuscrits modernes, équipe Zola), Michel était historien de la littérature et le grand spécialiste d’André Suarès. Historien de formation, il travaillait depuis de longues années sur l’affaire Dreyfus et a laissé deux ouvrages importants : L’Affaire Dreyfus de A à Z (Flammarion 1994, réédition augmentée en 2006) et Zola au Panthéon. La Quatrième affaire Dreyfus (Perrin, 2008). Depuis 2001, Michel avait entrepris, chez Mémoire du Livre, la réédition des textes sur l’Affaire de Clemenceau, auquel il consacrait maintenant l’essentiel de ses pensées : L’Iniquité (2001), Vers la réparation (2003), Contre la Justice (2007) et Des juges (2009). Michel était aussi secrétaire de la SIHAD depuis sa fondation en 1995.
Il était un grand ami et nous perdons à la SIHAD le plus jeune et le plus enthousiaste d’entre nous. Parfait honnête homme, fin connaisseur de l’Affaire, il laisse inachevé un important projet sur lequel il travaillait depuis de très nombreuses années : une édition des « papiers » de l’île du Diable, cahiers des gardiens de Dreyfus et correspondances de toute la chaîne hiérarchique chargée de garder ce formidable prisonnier. Un projet que j’essaierai de mener à bien sur la base du travail déjà réalisé par Michel.

Continuer la lecture

Autour de la sortie de L’Histoire de l’affaire Dreyfus de Philippe Oriol. Une rencontre à la Médiathèque baron Edmond de Rothschild de l’Alliance israélite universelle

Infos à la suite :

Continuer la lecture

Autour de la sortie de L’Histoire de l’affaire Dreyfus de Philippe Oriol. Une rencontre aux Invalides

Jeu. 13 nov. 2014, 17h – Musée de l’Armée, Paris – À l’occasion de la parution de L’histoire de l’Affaire Dreyfus de 1894 à nos jours par Philippe Oriol, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et les éditions Les Belles Lettres organisent une conférence exceptionnelle en partenariat avec la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives du Ministère de la Défense.

Continuer la lecture