Une interview de Laurent Greilsamer dans L’Arche

Dans le dernier numéro de L’Arche (n° 651 hors-série, novembre 2014, p. 54-57), une interview de Laurent Greilsamer recueillie par Jacques Salomon au sujet de sa Vraie vie du capitaine Dreyfus (voir ici). Comme à chaque fois (voir ici), approximations et fantasmes émaillent les propos de l’auteur dont les intentions sont pourtant excellentes… Dreyfus n’avait plus de dents, il a maintenant perdu l’usage de ses jambes. Quelle partie du corps perdra-t-il à la prochaine interview ? En quoi ce goût immodéré du pathos qui fait courir l’imagination de l’auteur peut-il servir son propos ? Ne peut-on pas se contenter de la vérité historique pour dire le calvaire de Dreyfus ? Laurent Greilsamer devrait arrêter de faire perdre à Dreyfus ce qu’il n’a jamais perdu et devrait surtout rendre à Vincent Duclert, qu’il ne cite jamais, tout ce qu’il lui doit. Son livre n’est que le résumé (bien mené certes) de la grande biographie de Dreyfus dont il a tout pris, jusqu’à l’idée de la panthéonisation qu’il s’attribue en toute tranquillité. Lisons et relisons donc la biographie de Vincent Duclert qui doit prochainement sortir en poche.

Pour les amateurs, une variation publiée dans Le Parisien : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *