Alphonse Bertillon et l’affaire Dreyfus

Aux origines de la police scientifique (2)Aux origines de le police scientifique. Alphonse Bertillon, précurseur de la science du crime, Karthala, 2011, 384 p. 29 €. Sous la direction de Pierre Piazza.

Il nous avait échappé, ce superbe livre, richement illustré, sur Alphonse Bertillon. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une biographie mais d’un ensemble d’études sur le « bertillonnage ». on y remarquera ici l’étude qui clôt le volume, « l’affaire Bertillon », signée par Roger Mansuy et Robert Mazliak. Une étude très documentée et très juste sur les expertises de Bertillon, les polémiques qu’elles déclenchèrent et les réponse qui leur furent faites. Une excellente étude sur le rôle de Bertillon dans l’Affaire ( à cette réserve près que l’antisémitisme du personnage n’y soit pas évoqué) qui permet d’oublier l’ahurissant chapitre qu’avait signée sa fille dans l’hagio-biographie qu’elle avait consacrée à « l’anthropométreur » (Vie d’Alphonse Bertillon, Paris, Gallimard, 1941), seule étude d’ensemble à ce jour sur la question, et dans laquelle on peut relever cette perle : « Il était, lui, comme un soldat à son poste. Il avait reçu l’ordre de remplir une mission qu’il n’avait jamais sollicitée, cette mission était un devoir, il la remplissait, en acceptant stoïquement toutes les conséquences, sans faillir à l’honneur. » Pour paraphraser Yves Guyot : chef du service d’identification, Bertillon avait identifié…Document_7b

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *