Paul Valéry à André Fontainas. Quelques considérations sur l’affaire Dreyfus

urlD’une lettre de 1898 passée récemment en vente (Lettres & Manuscrits Autographes, vente Ader Nordmann du 14 avril 2015, lot 182). Extrait du catalogue :

Tout me détourne d’imprimer whatever thing au sujet du cyclone vivant d’absurdités actuel, dont la  lettre de Duclaux  est à ses yeux un des meilleurs exemples,  un monument ! . Il souligne l’inconséquence qu’il y a à mélanger la justice et la science :  On ne peut donc conclure, d’une méthode à l’autre, et les vérités, ces conventions commodes, ne sont pas les mêmes des 2 côtés. [….] Pour le cas Zola. Je pense très fermement que l’intelligence, la puissance intellectuelle est contradictoire avec l’existence d’une société. Elle doit être bouclée et canalisée. Une bouffée d’esprit, la moindre, met sans cesse en question les choses qui doivent être immuables. D’ailleurs toute concession est inutile. Je ne conclus également pas. Enfin, méfions-nous des mouvements collectifs de vertu et de générosité. Si l’on en juge par les résultats, c’est le commencement des horreurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *