Archives par étiquette : affaire dreyfus

Wikipédia en délire : Drumont et le sionisme

Lu sur la notice « Sionisme » de Wikipedia ce début de paragraphe hallucinant visant à expliquer que « tous les antisémites historiques n’ont cependant pas été antisionistes » :

Édouard Drumont, fondateur d’une ligue nationale antisémitique de France en 1890, s’enthousiasme pour le livre de Herzl, L’État juif, et participe au premier congrès sioniste de Bâle en 1897.

Continuer la lecture

Réplique aux historiens dreyfusards d’Adrien Abauzit, auteur de L’Affaire Dreyfus entre farces et grosses ficelles et Réponse à sa réponse

Nous publions ici la réponse d’Adrien Abauzit à notre compte rendu de son livre (voir ici) et notre réponse à cette réponse. Pour faciliter la lecture de cette longue discussion, nous ferons figurer nos commentaires en un corps différent, en encadré, au fur et à mesure que ce déroulera le texte que nous donnons bien sûr dans son intégralité et en en respectant l’orthographe.

Continuer la lecture

Un ersatz du Dutrait-Crozon : L’Affaire Dreyfus, entre farces et grosses ficelles d’Adrien Abauzit

1909 et 1924 : Dutrait-Crozon ; 1925 : Roget ; 1963 : Henriette Dardenne ; 1978 : Tixier-Vignancour ; 1982 : Figuéras ; 1988 : Galabru ; 1989 : Figuéras ; 1993 : Brigneau ; 1995 ou 1996 Galabru ; 1998 : Amyot ; 2000 : Delcroix ; 2010 : Plouvier… un siècle de publications antidreyfusardes…

Continuer la lecture

L’affaire Dreyfus sur France inter

Les prochains numéros (23 et 30 septembre) de Autant en emporte l’histoire, émission de Stéphanie Duncan, seront consacrés à l’Affaire.

Podcast de la première partie ici ; la seconde ici

L’Affaire Coblentz

Connait-on l’affaire Coblentz qui, en 1900, remplit pendant quelques semaines les colonnes des journaux et inspira à Lenepveu le n° 49 de son Musée des horreurs ?

Continuer la lecture

Un nouvelle biographie d’Aristide Briand

A paru, en 2016, aux éditions du CNRS, une nouvelle biographie de Briand due à Christophe Bellon, après, en autres, la grande hagiographie de Suarez et les ouvrages plus récents de Bernard Oudin (1987 puis 2004) et Gérard Unger (2005). Christophe Bellon a signé avec cet Aristide Briand, un livre d’un immense intérêt mais qui, sur le chapitre de l’Affaire, nous laisse quelque peu sur notre faim. Continuer la lecture