« c’est trouble cette histoire aussi »… Zemmour « historien » de l’affaire Dreyfus

Éric Zemmour, qui se pique de connaître et de comprendre le passé et bâtit, de la chute de Rome au procès Papon, une histoire fantasmagorique à coup d’erreurs, d’improvisations, d’anachronismes et de lectures forcées devait inévitablement passer par l’Affaire Dreyfus pour nous infliger sa vérité qui n’a que peu avoir avec la vérité historique. Nous y répondrons bientôt, quand auront paru les quelques projets en gestation qui remettront l’histoire dans sa vérité et Zemmour dans la sienne. Dans l’attente nous relayons la toute récente protestation des Mulhousiennes et Mulhousiens :

3 réflexions sur « « c’est trouble cette histoire aussi »… Zemmour « historien » de l’affaire Dreyfus »

  1. Carole SANDREL

    Disons les choses comme elle sont : Zemmour n’est en rien un historien ; pas non plus un homme cultivé. Il n’est qu’un cuistre autrement dit un pédant. Et s’il n’était que cuistre, mais sa cuistrerie est dangereuse.

    Répondre
  2. Philippe MARQUETTE

    Connaissant bien l’affaire Dreyfus, sans doute beaucoup moins que vous, j’aimerais savoir où trouver les propos de M. Zemmour.
    Rien d’autre.
    Je ne connais de l’affaire que ce que j’ai lu à ce propos et je n’ai aucun doute quant à l’innocence de Dreyfus.
    Rien d’autre.
    Cette période trouble que traverse le pays permet à n’importe qui de dire et d’écrire n’importe quoi.
    Cette parodie de lettre Mulhouse accuse est assez curieuse.
    Donc j’attends de savoir quels sont les propos et les écrits qui l’ont suscitée.
    je vais par ailleurs vérifier, on n’est jamais aussi bien servi que par soi–même.
    Bien cordialement.

    Répondre
    1. laffairedreyfus Auteur de l’article

      Ils sont aujourd’hui – officiellement – introuvables. Les deux émissions dans lesquelles il les a tenus font en effet, sur un autre sujet, l’objet de plaintes et ont été retirées des « replay ». Mais patientez quelques jours… Je les mettrai bientôt en ligne, dans le commentaire à venir que j’évoquais. Mais sinon, nous sommes d’accord. Sans le texte exact, impossible de dire quoi que ce soit…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.