Histoire politique de l’affaire Dreyfus

Une conférence de Bertrand Joly, en ligne depuis quelques jours, sur le thème de son dernier livre, fondamental et novateur, qu’il faut absolument avoir lu (compte rendu ici).

1 réflexion sur « Histoire politique de l’affaire Dreyfus »

  1. Golfand

    Le 14 août 1899, Labori, accompagné du colonel Picquart et du cousin de ce dernier, s’affale, victime d’un coup de feu tiré dans le dos. Le croyant mort, ses compagnons s’élancent à la poursuite de l’assassin sur le chemin de halage, et celui-ci écarte ceux qui veulent l’arrêter en criant « J’ai tué un dreyfusard ! » On perd sa trace… La population locale ne le dénonce pas… Cela va à l’encontre de ce qu’affirme Bertrand Joly : la ville de Rennes est amorphe et sa population n’éprouve aucun intérêt pour l’Affaire, contrairement à ce qu’imaginent les Parisiens de l’opinion générale des Français.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.