Archives par étiquette : Dreyfus par Polanski

Compte rendu du J’Accuse de Polanski

« Il me faut des défis, sinon je me fais chier », déclarait Polanski en 2013 aux Inrockuptibles. Ce J’accuse est un de ces défis et sans doute un des plus grands. Et le réalisateur l’a, cinématographiquement parlant, parfaitement relevé en livrant une œuvre remarquablement interprétée (avec tout particulièrement un Grégory Gadebois impressionnant dans le rôle d’Henry), superbement réalisée, d’une réelle beauté formelle et que distingue une reconstitution du Paris de 1894-1899 époustouflante et quelques moments d’une incroyable tension dramatique. Ce J’accuse est au final une parfaite adaptation cinématographique d’An Officer and a Spy de Robert Harris, publié en français sous le titre de D. Comme lui, il repose sur un parti pris original, celui de ne pas voir l’Affaire sous son aspect politique  – à l’exception toutefois de ces scènes de déferlement antisémite après la publication du « J’Accuse…! » qui pourraient donner l’impression que la France eut en 1898 sa « nuit de cristal » – mais de s’en tenir, à travers la vision quasi-subjective de Picquart, à la manière dont l’ancien chef de la Section de statistique découvrit le crime contre Dreyfus et comment, ainsi que le dit l’argument, « au péril de sa carrière puis de sa vie, il n’aura de cesse d’identifier les vrais coupables et de réhabiliter Alfred Dreyfus ». Ainsi s’explique, et se justifie pleinement, la disparition de pratiquement tous les acteurs de l’Affaire et une quasi-unité de lieu focalisée sur les bureaux de l’État-major et les (principales) instructions et procès au cours desquels Picquart fut entendu.

Continuer la lecture

Sortie en salle le 4 décembre 2019. (27/09/2018)

Selon Le Parisien (voir ici), le tournage débutera le 26 novembre prochain pour finir en mars et le film est annoncé pour sortir le 4 décembre…

Le Dreyfus de Harris chez Michel Field

Hier, 18 octobre, il a été question du roman de Robert Harris (dont nous avons précédemment parlé ; voir ici) dans l’émission de Michel Field sur la chaîne Histoire : « Historiquement show ». Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, en a fait une présentation qui indique bien une fois encore le problème que pose ce livre, tout autant formidable roman que détestable livre sur l’Affaire.

Continuer la lecture