Archives de catégorie : Non classé

La première biographie en français de Cluseret

Après la biographie en anglais de William J. Phalen (The Democratic Soldier: The Life of General Gustave P. Cluseret, VIJ Books, 2016), voici la première biographie en français de cet étonnant personnage que fut Cluseret, saint-cyrien, lieutenant en 1848 et chef d’un bataillon de la Garde mobile après Février, combattant en Crimée, en Algérie et démissionnaire, recruteur d’une légion pour Garibaldi aux États-Unis, colonel en Italie, général nordiste pendant la guerre de Sécession, journaliste à New-York, combattant en Irlande, à nouveau journaliste mais cette fois à Paris, prisonnier à Sainte-Pélagie, membre de la première Internationale, communard, à nouveau journaliste en Suisse tout en étant peintre dans le sillage de son ami Courbet, peintre toujours mais à Constantinople (pour échapper à une nouvelle condamnation), encore journaliste en France, député du Var, soutien de Boulanger, collaborateur à La Libre Parole et fondateur La Voix du peuple du Midi, feuille à la périodicité irrégulière rédigée par lui seul pour rendre compte de son activité parlementaire, et antidreyfusard forcené. 

Continuer la lecture

Un nouvelle biographie d’Aristide Briand

A paru, en 2016, aux éditions du CNRS, une nouvelle biographie de Briand due à Christophe Bellon, après, en autres, la grande hagiographie de Suarez et les ouvrages plus récents de Bernard Oudin (1987 puis 2004) et Gérard Unger (2005). Christophe Bellon a signé avec cet Aristide Briand, un livre d’un immense intérêt mais qui, sur le chapitre de l’Affaire, nous laisse quelque peu sur notre faim. Continuer la lecture

Quelques importants documents relatifs à l’Affaire en salle des vente… dont une lettre de Dreyfus à Chautemps

Trois documents doivent passer en vente dans quelques jours à New-York : une lettre d’Esterhazy en marge du procès de Rennes, le manuscrit de la Lettre à la France de Zola et une lettre qui semble bien inédite de Dreyfus à Chautemps du 14 février 1895… une dernière lettre dont  la provenance (comme pour une autre très récemment : voir ici) est pour le moins curieuse dans la mesure où elle devrait être aujourd’hui aux ANOM.

Continuer la lecture

Alfred Dreyfus sur Wikipédia

Ajout du 6 janvier 2018 : Ce post (après ce rapide chapô) n’a plus lieu d’être et ne demeure ici que pour l’histoire. La notice, depuis avril 2016, a été corrigée et est maintenant parfaite.

Si la notice sur l’Affaire, qui avait été l’objet il y a quelques années de vives discussions, est bien faite (même si on pourra en discuter quelques points), la notice Alfred Dreyfus est étonnante (ici). Anecdotique, souvent inexacte (8 dates fausses), elle nous révèle que :

Bien que totalement réhabilité, Alfred Dreyfus n’a pas eu la carrière militaire à laquelle il était destiné, ses états d’avancements étant freinés par l’Affaire, mais aussi par le fait qu’il aurait mal admis, en tant que militaire, l’allure politique, médiatique et antimilitariste prise par son dossier.

Passant sur la relation de cause à effet difficile à soutenir entre une carrière ralentie et le fait qu’il ait « mal admis » etc., il est insupportable de lire encore cela aujourd’hui. D’où vient pareille affirmation d’un Dreyfus qui aurait « mal admis » la campagne dreyfusarde ?

La presse et l’affaire Dreyfus

Une émission diffusée sur France Culture le 1er février 2015 dans Le secret professionnel, émission de Charles Dantzig :

https://www.franceculture.fr/emissions/secret-professionnel/le-secret-professionnel-de-laffaire-dreyfus-et-de-la-presse-en-rut