Archives de catégorie : Souvenirs

Un point de vue sur l’attitude des socialistes dans l’affaire Dreyfus : les souvenirs d’Alexandre Zévaès.

7422Alexandre Zévaès a beaucoup écrit sur l’Affaire. En plus du volume, L’Affaire Dreyfus, qu’il publia en 1931 aux Éditions de la Nouvelle revue critique, dans la collection « Le Sphinx », il a laissé quelques pages sur l’Affaire ou sur les événements qui y furent liés dans de nombreux autres ouvrages : Les Guesdistes (Librairie Marcel Rivière et Cie., 1911), Notes et souvenirs d’un militant (Marcel Rivière, 1913), Histoire de la Troisième République (Les Éditions Georges-Anquetil, 1926), Ombres et silhouettes. Notes et souvenirs d’un militant (Les Éditions Georges-Anquetil, 1928), Jules Guesde (Librairie Marcel Rivière, 1929), Jaurès (Hachette, 1938), Henri Rochefort, le pamphlétaire (Paris, Éditions France-Empire, 1946), Zola (Éditions de la Nouvelle revue critique, 1946), Le Cinquantenaire de J’accuse : 13 janvier 1898-13 janvier 1948 (Fasquelle, 1948) et Clemenceau (Julliard, 1949). Il a aussi donné, entre le 1er janvier et le 15 mars 1936, dans La Nouvelle Revue, une série : « L’Affaire Dreyfus : quelques souvenirs personnels », plus personnelle et détaillée et pour ainsi dire inconnue, qu’il nous a semblé intéressant de publier ici.

Continuer la lecture

Les souvenirs de Dreyfus consultables et téléchargeables

f1aaaa.highresNous en parlions récemment, après le don fait en juillet dernier par Charles Dreyfus, petit-fils du capitaine, à la BNF (voir ici). Ce manuscrit qu’il a offert, montrant au passage une nouvelle fois le désintéressement de la famille Dreyfus et sa volonté constante d’aider la recherche, vient d’être mis en ligne sur Gallica.

Continuer la lecture

L’Affaire des « Inconnus » (IV)

Les souvenirs du colonel Jacquillat, trouvés sur un site « perso » :

Souvenirs – L’Affaire Dreyfus
Un certain matin de 1894, alors que je commandais une batterie à Toulon, le Petit Marseillais, venant d’annoncer la trahison d’un Capitaine d’artillerie, je rencontrai mon camarade Zurcher (promo 1878) qui commandait à Toulon une autre batterie au même 13e Bataillon d’Artillerie à pied. Et spontanément Zurcher me déclara qu’à son avis, si le traître appartenait à sa promotion, ce ne pouvait être qu’un certain Capitaine Dreyfus. Dans l’après-midi du même jour, le Petit Var, autre journal ne paraissant que vers 3 heures, ayant annoncé la trahison du Capitaine d’Artillerie D., je rencontrai mon camarade de promotion, Capitaine Delmas(1) (officier d’ordonnance du Général de Maillé, adjoint au Gouverneur Préfet Maritime) et, comme je le plaignais de porter un nom de même initiale D, il me raconta qu’il avait, peu de temps auparavant, accompli, comme breveté, un stage de plusieurs jours au 3e Bureau de l’Etat-Major Général, et que, dans ce Bureau, un certain Capitaine Dreyfus, à tête fort peu sympathique, lui semblait bien pouvoir être le coupable… Continuer la lecture

L’Affaire des « inconnus » (III)

Cet autre document, trouvé aussi en quelque brocante, est le journal, tenu du 25 juin 1894 au 8 septembre 1899, d’un certain docteur Duflory, proche d’Henri d’Orléans, et qui se définissait politiquement comme« libéral » (30 mai 1897, f. 21). En 1898, après avoir délaissé pendant quelques mois son journal, il écrit à la mi-mai :

Continuer la lecture