Archives par étiquette : Bernard Lazare

Un colloque sur Péguy et les juifs à Strasbourg

charles_peguyCharles Péguy et les Juifs

Colloque co-organisé par l’Association œcuménique Charles-Péguy, l’Amitié Charles Péguy, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France.

Programme :

Continuer la lecture

Bernard Lazare, Alfred et Mathieu Dreyfus : correspondance

img-scanJe republie ici, en mettant à jour les notes, cette correspondance publiée la première fois dans mon Bernard Lazare anarchiste et nationaliste juif paru en 1999 chez Champion et devenu introuvable.

Continuer la lecture

A paraître… Les œuvres complètes de Bernard Lazare…

loadimg.phpA la fin de l’année ou au début de la prochaine paraîtront, aux éditions du Sandre, les œuvres complètes de Bernard Lazare. Tous ses textes, tous, dont de très nombreux inédits et enrichis de nombreux extraits de sa correspondance. Ce volume, qui sortira en librairie en même temps que les œuvres complètes de Zo d’Axa, sera le premier d’une série qui proposera l’œuvre complète de quelques auteurs anarchisants de la période symboliste.

à suivre

Uri Eisenzweig, Naissance littéraire du fascisme

9782021135909Le dernier livre d’Uri Eisenzweig est tout à fait passionnant. Il nous interroge d’une manière originale et hardie et nous offre une explication de cet « étonnant chassé-croisé » que fut le moment où coïncidèrent le silence de Bernard Lazare et la prise de parole de Barrès, en novembre-décembre 1897. Nous en parlerons plus loin en tentant tout au long de ce post de répondre, soit parce qu’il les laisse ouverte soit parce qu’il propose des réponses auxquelles il est possible, je crois, d’apporter quelques précisions, aux questions qu’il pose et qui articulent sa démonstration.

Continuer la lecture

Dictionnaire historique et critique du racisme

imageA paru au printemps dernier un livre étonnant qui dépasse très largement ce que son titre pourrait laisser attendre : le Dictionnaire historique et critique du racisme, sous la direction de Pierre-André Taguieff qui nous a donné déjà à lire tant de livre importants sur la question.

Continuer la lecture

Dreyfus et Bernard Lazare nouveaux produits du marketing antisémite (suite)

Dans mon petit post d’hier sur Soral et sa réédition de L’Antisémitisme son histoire et ses causes de Lazare, je disais que je continuerais dès que j’aurais lu la préface. Je viens de la trouver sur internet et je me propose donc de la commenter.

Continuer la lecture

Dreyfus et Bernard Lazare nouveaux produits du marketing antisémite

affichetteVILLENEUVE-SAINT-Alain Soral, maître à « penser » du « comique » Dieudonné, défraie la chronique avec sa maison d’édition. Après la réédition du Salut par les Juifs de Léon Bloy, réédition abusive qui a suscité une salutaire réponse de Pierre Glaudes (voir ici), Soral continue à rééditer des textes dont la loi sur le droit d’auteur lui permet de se saisir.

Continuer la lecture

Bernard Lazare et l’antisémitisme

1249995-gfAllia vient de rééditer sous le titre La Question juive le volume qu’il avait publié en 1992 sous le titre Juifs et antisémites. Il s’agit de tous ses textes, de 1890 à sa mort, sur la question juive, la judéité et l’antisémitisme. Pensé pour répondre à quelques-uns qui viennent régulièrement puiser dans quelques textes de jeunesse pour consolider par une voie juive leur antisémitisme, ce livre permet de voir quel fut l’itinéraire intellectuel sur ces questions du premier des dreyfusards. Un itinéraire qui le mena vers un nationalisme juif et un sionisme d’inspiration libertaire.

Site des éditions Allia

Drumont, le téléfilm. Histoire d’un antisémite

Drumont. Histoire d'un antisémite

Diffusé le 19 mars dernier sur France 2, après un temps de sommeil du fait d’un différend entre les auteurs et la chaîne sur l’heure de passage à l’antenne, cette biographie filmée de Drumont a fait beaucoup de bruit avant sa diffusion pour un score assez décevant (5 % de part de marché) derrière Dr House, Scènes de ménages et Famille d’accueil, respectivement diffusés sur TF1, M6 et France 3. Et c’est bien dommage car, globalement, ce téléfilm n’est pas sans mérites.

Continuer la lecture