Article mis en avant

Le blog de la SIHAD

La SIHAD, créée en 1996, a pour but d’offrir un espace à tous ceux – chercheurs, enseignants, scolaires, amateurs et curieux – qui s’intéressent à l’affaire Dreyfus et, à travers ce blog, de mettre à leur disposition des documents, des articles, des critiques sur l’Affaire et son actualité. Regroupant les spécialistes de l’affaire Dreyfus, elle se veut aussi animée, aux termes de ses statuts, par un esprit de vigilance à l’égard de la vérité historique.

Vu sur ebay… Une attribution pour le moins audacieuse… Zola lisant « J’Accuse…! »

Vu sur ebay, au prix de 4 400 + 200 € de port, un tableau ainsi décrit :

Ancien et grand tableau huile sur toile portrait d’Emile Zola, représentation présumée de la lettre  » J’accuse « . Le tableau est signé L.Barbut. 99.Luc Barbut Davray ( 1863-1926 )

Un Zola qui doit être un Léon Zola ou un Eulethère Zola.
Le vendeur a été prévenu sans succès…

Pour mémoire, un Zola prénommé Émile :

À paraître : Alfred Dreyfus. Lettres à la marquise

À paraître aux éditions Grasset, les Lettres à la marquise d’Alfred Dreyfus.
La correspondance – en partie croisée (il ne demeure des lettres de la marquise qu’une recopie partielle de Dreyfus) – de la marquise Arconati Visconti avec Alfred Dreyfus. Une correspondance que les deux amis entretinrent de 1899 à 1923 et qui, sur fond de « troisième affaire Dreyfus », du vote de la loi de Séparation, du « règne » de Clemenceau, de la panthéonisation de Zola et de l’attentat de Grégori, et de la Grande Guerre, voit défiler le « vieil amoureux » de la marquise, Émile Combes, le « problématique » Jaurès, le « décevant » Clemenceau et les amis Molinier, Monod, Reinach, etc. Une correspondance qui permet de mieux connaître celui qui a donné son nom à l’Affaire et qui est décidément bien plus intéressant que ce qu’on en a souvent dit.

Parution le 22 mars 2017. Prix : 23 €.

Un nouvelle édition de L’Affaire telle que je l’ai vécue de Mathieu Dreyfus

À paraître dans la célèbre Collection rouge des éditions Grasset.
Il s’agit d’une nouvelle édition, revue sur la manuscrit et le tapuscrit conservés à la Bibliothèque nationale de France.

Sortie le 22 mars 2017 au prix de 11.70 €.