Archives par étiquette : Drumont

L’Affaire dans quelques récents numéros de revues universitaires V

Nouvelle récolte :

Continuer la lecture

Quelques lettres de Drumont à Louis Grégori

Les deux hommes s’étaient connus dans leur enfance au lycée Charlemagne et Grégori, avant de passer à la postérité en tirant sur Alfred Dreyfus lors de la cérémonie de translation des cendres de Zola au Panthéon en juin 1908 et de devenir à ce titre un héros de La Libre Parole qui ouvrit en son honneur une souscription, avait été l’éditeur de Drumont pour l’édition illustrée de La France juive.

Continuer la lecture

Bernard Lazare et Édouard Drumont : Correspondance

1315232-Judas_défendu_par_ses_frèresNous reprenons ici la publication de cette correspondance parue à l’origine en 1999 dans notre volume : Bernard Lazare anarchiste et nationaliste juif (Honoré Champion).
po

Continuer la lecture

Bernard Lazare et l’antisémitisme

1249995-gfAllia vient de rééditer sous le titre La Question juive le volume qu’il avait publié en 1992 sous le titre Juifs et antisémites. Il s’agit de tous ses textes, de 1890 à sa mort, sur la question juive, la judéité et l’antisémitisme. Pensé pour répondre à quelques-uns qui viennent régulièrement puiser dans quelques textes de jeunesse pour consolider par une voie juive leur antisémitisme, ce livre permet de voir quel fut l’itinéraire intellectuel sur ces questions du premier des dreyfusards. Un itinéraire qui le mena vers un nationalisme juif et un sionisme d’inspiration libertaire.

Site des éditions Allia

Drumont, le téléfilm. Histoire d’un antisémite

Drumont. Histoire d'un antisémite

Diffusé le 19 mars dernier sur France 2, après un temps de sommeil du fait d’un différend entre les auteurs et la chaîne sur l’heure de passage à l’antenne, cette biographie filmée de Drumont a fait beaucoup de bruit avant sa diffusion pour un score assez décevant (5 % de part de marché) derrière Dr House, Scènes de ménages et Famille d’accueil, respectivement diffusés sur TF1, M6 et France 3. Et c’est bien dommage car, globalement, ce téléfilm n’est pas sans mérites.

Continuer la lecture