Dictionnaire de l’affaire Dreyfus : 281 notices…

Nous en sommes aujourd’hui à 281 notices et à Bayer, obscur petit espion. Dorénavant, nous signalerons ici les notices qui nous semblent devoir retenir l’attention. En attendant, de celles déjà publiées – et sans parler des nombreuses qui exhument de petits acteurs inconnus ou de celles qui offrent à lire de nouveaux documents sur des acteurs plus célèbres –, quelques figures peu connues, mal connues ou le plus souvent tout à fait inconnues :

Quelques importantes et inconnues figures de province ou d’Algérie : Adrien-Dubé, figure de l’antidreyfusisme et de l’antisémitisme vendéen ; l’antidreyfusard Francisque Allombert ; l’exalté Johel d’Armor ; Henri Arnould, dreyfusard vosgien ; Gaston Bally ; Frédéric Barbedette, antidreyfusard puis dreyfusard algérien ; Gabriel Baron, député sans conviction.

Quelques grands oubliés du dreyfusisme : le vigoureux Jean Ajalbert ; le fidèle Paul Alexis, les socialistes Maurice Allard, Jean Allemane et Paul Argyriadès ; Octave Aubert ; Jacques Bahar, un des premiers dreyfusards ; Georges Barbézieux, dreyfusard important, essentiel même, et que la mémoire a complètement oublié ; Victor Barrucand, dreyfusard de terrain ; Serge Basset, le dreyfusard aux deux visages ; Pierre Baudin, dreyfusard et ministre ; le courageux Henry Bauër.

Quelques oubliés ou méconnus de l’antidreyfusisme : Hippolyte Barthélemy, homme de l’armée ; Marie Bastian, la voie ordinaire.

 

 

Les intellectuels lorrains lors de l’affaire Dreyfus : un modèle de l’engagement ?

Le 19 mai à 18 heures, conférence en ligne proposée par Histoire d’en parler et animée par Marie Bouchez, doctorante en Histoire contemporaine à l’Université de Lorraine et spécialiste de l’affaire Dreyfus en Lorraine.
Connexion : https://us02web.zoom.us/j/85176279110 ou au +33170372246 (Code : 851 7627 9110).

Des nouvelles de la Maison Zola-Musée Dreyfus

Bientôt ouvrira officiellement le premier musée permanent de l’affaire Dreyfus dans la maison de Zola. Il sera accompagné d’un site de ressources pour les curieux, les amateurs et les enseignants. On peut déjà consulter la page provisoire de cet site : ici.

Dictionnaire biographique de l’affaire Dreyfus

100 notices en ligne à ce jour… De « anonyme » à « Emmanuel Arène »…
On clique : ici

Le fonds Arconati Visconti numérisé et librement accessible

La correspondance passive de la marquise est en ligne…
On en trouvera un inventaire complet et facilement utilisable en cliquant ici.
On la consultera : ici.
Notons que le classement – qui est celui de la marquise – est souvent étonnant. Pour retrouver par exemple – et seul exemple – les dates et l’ordre des lettre qu’Alfred Dreyfus lui adressa, il faudra se reporter à la « provenance des textes » des Lettres à la marquise publiées chez Grasset en 2017.

Une notice pour le moins étonnante

Trouvée sur le très populaire – et par ailleurs très pratique et souvent excellent – Geneanet, cette notice signée « Pierfit » à propos de « Georges Picquart, le Capitaine » (???)

Continuer la lecture

Publication du Dictionnaire de l’affaire Dreyfus

Nous avons, ici, déjà parlé de ce projet de Dictionnaire biographique et géographique de l’affaire Dreyfus. Chantier entrepris en 1999, il a souvent été retardé par d’autres projets qui le remettaient « à plus tard ». Dictionnaire ouvert dont l’ambition flirte avec l’exhaustivité, de ce fait difficilement assumable par un éditeur, il nous a semblé nécessaire d’en proposer une version digitale qui permettra de plus de profiter de tout ce qu’offre la technologie : moteur de recherches, tri par catégories (lieu, profession, tendance politique, croyance religieuse, etc.), renvois d’une notice à l’autre… et qui surtout demeurera corrigeable, amendable, augmentable à l’infini… Aujourd’hui beaucoup de pages sont écrites et beaucoup restent à l’être… Nous mettrons en ligne les notices progressivement, dans l’ordre alphabétique et au rythme de quelques-unes par jour…

On le trouvera en cliquant à l’adresse : dicoaffairedreyfus.com ou en cliquant : ici.

po